La Valse des écrous

La valse des écrous Travail, capital et action collective dans l'industrie automobile : Stephen BouquinTravail, capital et action collective dans l’industrie automobile

Stephen Bouquin

Paris, Syllepse, 2006, 306 p.

Présentation de l’éditeur

Les voitures encombrent les villes et les routes, tandis que des groupes industriels de stature mondiale s’affrontent pour préserver ou accroître leurs parts de marché. La Valse des écrous présente les conditions réelles de cette concurrence au sein du secteur de l’automobile, depuis longtemps un laboratoire d’innovations managériales et technologiques et qui garde une place de première importance dans les statistiques économiques.

Lire la suite

Informatisation et changements organisationnels dans les entreprises

Informatisation et changements organisationnels dans les entreprises  REVUE RÉSEAUXNathalie Greenan, Danièle Guillemot et Yusuf Kocoglu (coord.)

Réseaux, vol. 28, n° 162, juin-juillet 2010.

Présentation de l’éditeur

Tout au long des années 1990, les entreprises se sont fortement réorganisées avec une tendance marquée à la décentralisation. Puis, elles ont remanié leur organisation interne de façon à améliorer la coordination et la communication. Les recherches menées montrent que ce mouvement a affecté à la fois les performances des entreprises, les relations qu’elles entretiennent avec le marché et leur gestion de la main d’œuvre. Il semblerait qu’au tournant du millénaire, les transformations ont porté sur les frontières mêmes des organisations, accompagnant la globalisation, et en lien étroit avec les évolutions des systèmes d’information. Cependant, si de nombreuses recherches de terrain ont éclairé ces mouvements et leur signification, la connaissance sur cette période est encore peu étayée de manière quantitative.

Lire la suite

Travail et organisations dans les secteurs public et privé : différences et convergences [Appel clos]

Appel à articles pour le dossier thématique du deuxième numéro de la Nouvelle Revue du Travail

Date limite : 15 novembre 2011 – Appel clos. Dossier à paraître en mars 2013.

Les transformations du capitalisme français au cours des trois dernières décennies se sont traduites, entre autres, par des privatisations qui ont fait basculer dans le secteur privé des activités entières (assurance, banque, énergie, transport, télécommunication, etc.) : appartenant dorénavant à des groupes privés, les entreprises de ces secteurs sont soumises à leurs objectifs tout en étant de plus en plus exposées à la concurrence nationale et internationale. Par ailleurs, contraintes à faire preuve de compétitivité, les administrations et les dernières entreprises publiques ont vu progressivement se transformer leurs objectifs et évoluer leurs modes de gestion et d’organisation du travail. Sous prétexte d’accroître l’efficacité économique de ces institutions, leurs agents et salariés sont désormais confrontés à des logiques empruntant largement au secteur privé. Partant de là, on peut se demander si les caractéristiques et missions originelles du service public (solidarité, gratuité, accès au plus grand nombre, qualité du service, proximité, etc.) ne sont pas remises en question par l’importation inédite de pratiques commerciales, gestionnaires et managériales (y compris sous couvert de démarches telles que la promotion des droits des usagers).

Lire la suite