Correspondants étrangers

Les correspondants étrangers, scientifiquement actifs dans leur pays, ont une double fonction : faire connaître La Nouvelle Revue du Travail dans leur public national (y compris en proposant des publicités ou des annonces croisées) et nous adresser des articles de haut niveau qui seront publiés en français et dans la langue d’origine (anglais, espagnol, portugais, allemand, italien).

  • Alfonso Perez Agote, Université Complutense, Espagne
  • Ana Maria Araujo Felice, Université de Montevideo, Uruguay
  • Michael Burawoy, Université de Californie, Berkeley, États-Unis
  • Mariana Bussato, Universités La Plata et Buenos Aires, Argentine
  • Antimo Farro, Université La Sapienza, Italie
  • Marcin Frybes, Collegium Civitas de Varsovie, Pologne
  • Enrique de la Garza, Université Autonome Métropolitaine de Mexico, Mexique
  • Fernando Gastal de Castro, Université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil
  • Isabel Georges, Université fédérale de São Carlos (UFSCar), Brésil et IRD
  • Christiane Girard, Université de Brasilia, Brésil
  • Steve Jefferys, Université Métropolitaine de Londres, Royaume uni
  • Delphine Mercier, Centre d’Études Mexicaines et Centraméricaines
  • Daniel Mercure, Université Laval, Québec – Canada
  • Jacques Rhéaume, Université du Québec à Montréal, Canada
  • Carlos Prieto Rodriguez, Université Complutense, Espagne
  • Michael Schumann, IRS de Göttingen, Allemagne
  • Paul Stewart, Grenoble Ecole de Management
  • Benjamin Tejerina, Université del Pais Vasco, Espagne
  • Edson Urano, University of Tsukuba, Japon
  • Selma Venco, Université de Campinas, Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.