“Le temps de l’exploitation : mobilisation et immobilisation du travail dans l’intérim déqualifié aux Etats-Unis”

La dernière séance du séminaire “Approches empiriques de l’exploitation” que nous organisons (Giulia Mensitier, Maud Simonet) aura lieu le mercredi 17 avril de 13 h 30 à 16 h 30, au 2ème étage du bâtiment Max Weber en salle 221. Nous aurons le plaisir d’accueillir:

Sébastien Chauvin (Université de Lausanne): “Le temps de l’exploitation: mobilisation et immobilisation du travail dans l’intérim déqualifié aux Etats-Unis

Au plaisir de vous y retrouver !

APPROCHES EMPIRIQUES DE L’EXPLOITATION

L’objectif de ce séminaire est de repenser la notion d’exploitation à partir de recherches empiriques menées par des sociologues et des anthropologues. Il se propose de mettre à l’épreuve du terrain, et notamment de différents terrains contemporains (la mode, internet, les mines, la migration…), les différentes approches marxistes et féministes de l’exploitation. Il invite à les discuter, les confronter, les critiquer à partir de cet ancrage empirique.

https://idhes.parisnanterre.fr/manifestations-scientifiques/seminaires/approches-empiriques-de-l-exploitation-862314.kjsp


ORGANISATION
Giulia Mensitieri | Université Paris Nanterre, IDHE.S
Maud Simonet | CNRS, Université Paris Nanterre ; IDHE.S

Mercredi 17 avril 2019
Sébastien Chauvin | Le temps de l’exploitation: mobilisation et immobilisation du travail dans l’intérim déqualifié aux Etats-Unis Horaires
13 h 30 – 16 h 30
Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)
2e étage, salle 221


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.